Biographie

 

En parallèle de sa formation classique en conservatoire, Elise Kusmeruck apprend dès son enfance par la tradition orale des musiques traditionnelles d’Europe de l’Est (tziganes, roumaines, bulgares…)

Dans le cadre de sa formation de Musicienne-Intervenante à Poitiers (Diplôme en 2010) elle pratique le chant traditionnel Poitevin avec Christian Pacher, les polyphonies Occitanes ou Gasconnes avec Marianne Mazeau...

Sa rencontre avec le violoniste Dominique Pifarély, lui ouvre un autre univers musical, tant par la découverte de sa musique que par celle de la pratique de l’improvisation libre. Après de nombreux stages avec lui, elle joue pendant 3 ans sous sa direction dans l’ensemble Icare.
Avide de sons et d’expériences nouvelles, elle intègre également Le Lobe en 2012, orchestre pictave de musiciens improvisateurs sous la direction de Claire Bergerault.

Elle continue d’explorer différentes musiques traditionnelles avec son violon (Auvergne avec le musiciens Jac Lavergne, Poitou avec le violoniste Robert Thébaut) mais aussi avec sa voix, en collaborant avec Les Goules Poly, sextet poitevin de chants polyphoniques du monde.

Elise est aujourd’hui à l’initiative de plusieurs projets, qui lui permettent d’approfondir toujours plus les liens entre musiques traditionnelles, classiques, et improvisées.

  CiuC, Musiques d’Europe de l’Est réinventées : démarré fin 2015 en quartet, le projet évolue actuellement en trio, avec Ariane Cohen-Adad aux violons et altos (Quintet BUMBAC, Duo Szabadzag, Dibouk), et Ronan Prual à la contrebasse (NO TONGUES)

  Duo TOUTOUïE avec Arthur Delaleu à la guitare électrique ; cette forme explore les possibilités de liens entre le violon et la guitare électrique, autour des musiques du monde et du jazz

  KUSTRIO, est la formule plus classique de Cabaret tzigane.

  UNIO TRIO, formé avec les chanteuses Juliette Rillard (Malakit, Les Deux Moiselles de B) et Armande Ferry-Wilczek (Jane is beautiful, Madera Em), où les trois voix nues explorent les musiques d’ici et d’ailleurs

  elle travaille sur un projet de Concert/spectacle Solo, reliant chants, musiques classiques, traditionnelles et improvisées.

Enfin, désireuse de transmettre le plaisir de chanter en polyphonie qu’elle a découvert quelques années plus tôt, elle crée en 2015 avec d’autres amis musiciens une Chorale tourangelle de chants traditionnels et polyphoniques du monde, le Choeur LUME, qui repose sur la transmission orale.

Elle propose également des stages d’initiation au violon roumain, des ateliers de chants traditionnels, et des "Conférences musicales" (ou Concert-Conférence) autour des musiques d’Europe de l’Est.